Contrat territorial Serène

Téléchargez la  Synthèse des actions du Contrat territorial Serène

Accédez aux bulletins de liaison du contrat territorial Serène en cliquant sur ce lien

Novembre 2018: Une journée technique Serène autour de la gestion des zones humides

La rencontre technique Serène 2018, articulée autour de la thématique de la gestion des zones humides à l’échelle des exploitations, a réuni environ 35 participants. La journée s’inscrivait notamment dans le prolongement de la diffusion de la fiche technique dédiée à ce thème auprès des 290 exploitants agricoles du bassin de la Serène. Elle s’est déroulée en partenariat avec l’Adasea d’Oc (CATZH 12), l’Agrocampus La Roque, la Fodsa (GDS Aveyron), et l’Agence de l’eau Adour Garonne.

Selon les données issues de l’inventaire des zones humides (réalisé par le SIAV2A/SMBV2A en 2016 et 2017) le bassin de la Serène renferme 157 ha de prairies à caractère humide, ce qui représente en moyenne moins de 2% de la surface agricole utile (SAU) totale du bassin de la Serène. Longtemps relégués au statut de parcelles incultes, ces milieux redorent progressivement leur blason, en lien notamment avec les nombreux services écologiques et économiques rendus, y compris aux exploitants agricoles eux-mêmes.

A travers la matinée en salle, plusieurs intervenants se sont succédé, notamment pour évoquer les  bénéfices de ces milieux (régulation des débits, rôle de filtre, réservoirs de biodiversité…), les résultats des inventaires, ou encore donner des conseils pratiques relatifs à la gestion de ces espaces : pâturage, broyage, fauche… Le témoignage de Jérôme Hercouet, responsable de l’exploitation agricole du lycée de la Roque, a également été apprécié, concernant la ré-ouverture au pâturage d’une prairie humide localisée sur la plaine des Balquières à Onet-le-Château (projet « Nostre Seigne »). Les retours sont pour l’heure très positifs, tant en ce qui concerne la qualité du pâturage que du fourrage récolté sur cet espace humide. Enfin, l’intervention du Dr vétérinaire Céline Pouget de la FODSA, concernant le parasitisme en milieux humides, est venue éclairer les exploitants sur ce sujet important. Il en ressort que bien que certaines pathologies (Grande Douve, Paramphistome) soient davantage inféodées aux milieux humides, des moyens de surveillance et de prévention adapatés existent. Une gestion optimisée des périodes de pâturage est notamment conseillée.

Afin de mettre en pratique les apports théoriques de la matinée, les participants se sont ensuite rendus sur l’exploitation agricole de Jacques Cavalier au lieu-dit La Pendarie à La Capelle-Bleys. Cette dernière a la particularité de renfermer une belle zone humide d’environ 4 ha sur la tête du bassin de la Petite Serène. La gestion mise en place par l’exploitant est particulièrement adaptée, avec l’association du pâturage et du broyage.  Dans ce contexte, plusieurs réponses ont été apportées par les différents partenaires techniques en lien avec les nombreuses questions formulées par les exploitants agricoles.

Mardi 21 novembre 2017: Journée technique Serène sur la thématique de l’optimisation de la gestion environnementale des plans d’eau

Cette rencontre 2017, organisée en partenariat avec la DDT12, la chambre d’agriculture de l’Aveyron, la mairie de La Fouillade, le bureau d’étude Sud Infra Environnement, et l’Agence de l’eau Adour Garonne, a réuni environ 35 personnes.

La journée avait vocation à présenter le guide technique sur la gestion des plans d’eau, destiné aux 234 propriétaires d’ouvrages localisés sur le bassin de la Serène.

Dans la matinée, plusieurs intervenants se sont succédé, pour évoquer le contexte sur le secteur des Serène, mettre en avant le résultat des études menées récemment démontrant un impact cumulé des plans d’eau, apporter des informations à la fois réglementaires et techniques permettant de limiter certains effets néfastes sur les milieux aquatiques, tout en maintenant leurs usages.

L’après-midi, les participants se sont rendus sur le terrain pour prendre connaissance des travaux réalisés récemment sur deux plans d’eau localisés sur la commune de La Fouillade. Le plan d’eau de Cavagnal a bénéficié en 2016 d’une mise en dérivation permettant de laisser transiter librement le débit réservé tout en maintenant l’usage d’irrigation agricole. Le plan d’eau de Saubayre, propriété de la commune de La Fouillade, a été équipé d’un moine hydraulique et d’un filtre à graviers, afin d’améliorer la transmission des débits d’étiage et de réduire la température de l’eau au bénéfice du ruisseau aval.

Des diagnostics de plans d’eau sont proposés aux propriétaires de plans d’eau volontaires dans l’optique de mieux les éclairer sur les solutions concrètes à mettre en place sur leurs ouvrages. Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter directement le SMBV2A : 05.65.63.58.21 – vincent.lavergne@aveyronamont.fr.

Novembre 2017: Sortie du guide “Plans d’eau” des bassins versants de l’Aveyron Amont et du Viaur

Nous avons le plaisir de vous présenter le nouveau guide “plans d’eau” édité dans le cadre de l’action B2a du contrat territorial Serène. Ce projet a été porté en partenariat entre le SMBV2A (Aveyron Amont) et le SMBVV (Viaur) qui ont ainsi mutualisé leurs moyens humains et financiers.

Dans le prolongement de la diffusion de ce guide technique, nous vous invitons à participer à la 4ème journée technique Serène qui se déroulera le mardi 21 novembre 2017 à La Fouillade. Cette journée a pour vocation d’aborder l’optimisation de la gestion des plans d’eau, notamment en référence au guide dédié.

En attendant, nous vous souhaitons une bonne lecture du guide, que vous pourrez trouver en consultation et en téléchargement dans l’onglet Documents/ Guide plans d’eau.

Mercredi 6 Septembre 2017: Succès pour la pêche de sauvegarde du plan d’eau de Saubayre

Professionnels (SMBV2A, fédération de pêche de l’Aveyron, Association Ayga), bénévoles, élus et agents territoriaux étaient présents au plan d’eau de Saubayre, pour participer à la pêche de sauvegarde du poisson consécutive à la vidange de la retenue.

Cette opération est plus particulièrement liée aux travaux d’optimisation environnementale et hydraulique du plan d’eau qui se déroulent depuis la fin août jusqu’à fin octobre.

Les conditions météorologiques des jours précédents, avec un rafraîchissement important par rapport à la semaine précédente, ont permis de réaliser cette pêche au filet dans une situation optimale. Environ 500 Kg de poissons et crustacés ont été récupérés dans d’excellentes conditions sanitaires, et pour majeure partie relâchés dans les eaux de l’Aveyron à Najac : gardons, tanches, perches, carpes. Enfin, 60 Kg d’espèces indésirables (perches soleil et écrevisses signal) ont été éliminées. A noter que 90% des poissons présents dans le plan d’eau ont ainsi pu être récupérés, ce qui est une véritable prouesse compte-tenu des contraintes en présence.