Actualités

En cours:

  • Aide aux équipements agroenvironnementaux: voir la page dédiée du contrat territorial Serènes
  • Travaux: sur la plaine de Nostre Seigne (Rodez Agglomération), démarrage prochain du chantier en aval du pont de Roquenoubal à Compolibat, et plantations et clôtures de la tranche N°3 sur les secteurs aval.

Mercredi 13 Septembre 2017: Enlèvement d’embâcles à Bertholène

L’équipe rivière a procédé à l’enlèvement d’environ 60 m3 d’embâcles, occasionnés par la chute de peupliers dans l’Aveyron à Bertholène. Il est préconisé aux propriétaires de peupliers arrivés à maturité ou dépérissants, situés en bordure de rivière, de les couper à titre préventif, en vue d’éviter qu’ils n’occasionnent d’éventuels dégâts sur les ouvrages en aval (ponts notamment).

Leur remplacement par des plantations d’essences adaptées en bordure de cours d’eau en premier rideau de végétation pourra être étudié avec votre technicien de rivière.

Mercredi 6 Septembre 2017: Succès pour la pêche de sauvegarde du plan d’eau de Saubayre

Ce mercredi matin, professionnels (SMBV2A, fédération de pêche de l’Aveyron, Association Ayga), bénévoles, élus et agents territoriaux étaient présents au plan d’eau de Saubayre, pour participer à la pêche de sauvegarde du poisson consécutive à la vidange de la retenue.

Cette opération est plus particulièrement liée aux travaux d’optimisation environnementale et hydraulique du plan d’eau qui se déroulent depuis la fin août jusqu’à fin octobre.

Les conditions météorologiques de ces derniers jours, avec un rafraîchissement important par rapport à la semaine précédente, ont permis de réaliser cette pêche au filet dans une situation optimale. Environ 500 Kg de poissons et crustacés ont été récupérés dans d’excellentes conditions sanitaires, et pour majeure partie relâchés dans les eaux de l’Aveyron à Najac : gardons, tanches, perches, carpes. Enfin, 60 Kg d’espèces indésirables (perches soleil et écrevisses signal) ont été éliminées. A noter que 90% des poissons présents dans le plan d’eau ont ainsi pu être récupérés, ce qui est une véritable prouesse compte-tenu des contraintes en présence.

Il est rappelé que pour des raisons de sécurité, l’accès au plan d’eau est strictement interdit pendant la période des travaux.

Septembre 2017: Coup d’envoi de l’étude “Zéro Pesticides” sur des communes du bassin versant Aveyron Amont

La Loi n° 2014-110 du 6 février 2014, dite « Labbé », interdit depuis le 1er janvier 2017, l’utilisation des produits phytosanitaires dans les espaces verts, forêts ou promenades accessibles ou ouverts au public gérés par les collectivités. Des solutions alternatives doivent par conséquent être mises en place.

C’est dans ce contexte que le Syndicat Mixte du bassin Versant Aveyron Amont, dans le cadre de sa mission d’appui technique, a souhaité proposer à ses collectivités adhérentes, une opération groupée visant à établir leurs plans de désherbage, nécessaires à la gestion des espaces publics.

Le CPIE du Rouergue a été choisi pour accompagner les collectivités dans cette démarche qui consiste à :

  • réaliser un état des lieux-diagnostic des pratiques de la commune en matière d’entretien des espaces ouverts au public dont elle a la gestion,
  • proposer, au sein d’un plan d’actions global, des solutions alternatives au désherbage chimique, selon les espaces à gérer et les moyens techniques et humains qui lui sont propres, dans un objectif d’atteinte du “Zéro Pesticides”.

Cette étude, financée à 70% par l’Agence de l’Eau Adour Garonne, a pour objectifs de :

  • Réduire les pollutions liées aux pesticides sur l’environnement et plus particulièrement sur la ressource en eau et les milieux aquatiques,

  • Préserver la santé publique au sens large : pour les usagers des espaces publics, et pour les agents territoriaux en charge de leur entretien,

  • Faciliter la mise en place des pratiques alternatives pour l’entretien des espaces visant à supprimer l’usage des pesticides.

    Les Communes de Baraqueville, Belcastel, Palmas d’Aveyron, Le Bas Ségala, La Fouillade, La Rouquette, Lunac, Maleville, Mayran, Moyrazès, Najac, Sanvensa, Le Monastère et Sainte-Radegonde bénéficient de cette opération, à l’issue de laquelle des projets de financement de matériel alternatif pourront être étudiés dans le cas du passage au “Zéro Pesticide strict” (y compris sur les espaces dérogatoires définis par la Loi Labbé).

    D’autres collectivités du bassin versant Aveyron Amont avaient déjà engagé les démarches individuellement.

En parallèle, un plan de communication cohérent à l’échelle du bassin versant sera proposé, en vue de sensibiliser la population et de favoriser l’acceptation de la végétation “indésirable”, au profit de la santé de tous, et de la préservation des milieux aquatiques.

Été 2017: Avancée des travaux de la zone d’expansion des crues de Nostre Seigne

Sur la Commune d’Onet le Château, la plaine de Nostre Seigne fait actuellement l’objet de nombreuses attentions. L’objectif est de préserver les milieux aquatiques: ruisseau de l’Auterne et sa zone humide associée, en vue de leur permettre de jouer pleinement leur rôle en termes de gestion quantitative (tampon des crues et recharge des nappes d’accompagnement) et qualitative (filtration) de l’eau, mais également de préserver leur biodiversité.

Mise en place des piquets de clôtures
Mise en place des piquets de clôtures
« 1 of 13 »

A terme, le site sera ouvert au public, avec l’aménagement d’un sentier de découverte au cœur du milieu naturel. Sa gestion agropastorale sera notamment assurée grâce à un partenariat avec le lycée agricole de La Roque de Rodez.

Août 2017: Travaux en cours sur l’Alzure, Commune de Maleville

Dans le cadre de la mise en œuvre du PPG (Tranche N°3), et en concertation avec les propriétaires et exploitants concernés, les travaux visant à diminuer le piétinement des berges de l’Alzure par le bétail, sont en cours de réalisation.

Le piétinement des berges entraîne plusieurs problématiques, tant pour le milieu aquatique que pour l’économie agricole:

  • Dégradation des berges favorisant l’érosion
  • Dégradation de la qualité de l’eau (bactériologique notamment avec les excréments des animaux, d’autant plus lorsque le chargement est important)
  • Risques pour le bétail et/ou diminution de la productivité (problèmes aux pieds, ingestion de matières fécales,…)

Les travaux réalisés par le SMBV2A permettent de poursuivre l’abreuvement des bêtes directement grâce à la ressource en eau procurée par le cours d’eau, tout en protégeant le milieu et le troupeau, en l’empêchant de pénétrer totalement dans le lit mineur et en stabilisant les berges. Ils consistent le plus souvent en l’aménagement de descentes en pente douce, empierrées, stabilisées et compactées, en combinaison avec la pose de clôtures sur le reste du linéaire.

 

Lundi 26 juin 2017: Enlèvement d’embâcles

Les embâcles résultent de l’accumulation de bois ou autres débris flottant. Stocké sur une pile de pont, la présence d’un embâcle peut induire des perturbations. L’enlèvement est préconisé en cas de risque pour les biens ou les personnes : submersion et inondations liées à la rupture d’embâcles, risque de détérioration des piliers ou tabliers de ponts. Dans les autres cas la préservation de ces dépôts en tant qu’habitats spécifiques (pour les espèces animales et végétales) est privilégiée.

Au 1er janvier 2017 les collectivités du bassin versant Aveyron amont (communes et Rodez Agglomération) ont décidé de se regrouper au sein du SMBV2A (syndicat mixte du bassin versant Aveyron Amont) et de mutualiser leurs moyens.
Ainsi l’équipe rivière du SMBV2A (3 agents rivière mis à disposition par Rodez Agglomération) enlèvera les embâcles au droit des ponts de ses collectivités adhérentes.

Au total courant juin, 8 sites ont été traités, pour un volume d’embâcles estimé à 106 m3.

Jeudi 22 juin 2017: L’école de Recoules Prévinquières sur l’Olip

Qui n’a pas rêvé de faire école au bord de l’eau ? En ces jours de canicule, la sortie tombait à point pour les élèves de l’école de Recoules-Prévinquières. Ils ont pu découvrir, à deux pas de l’école, les richesses du ruisseau de l’Olip, milieu tout autant fragile que surprenant de diversité.

Jeudi 4 mai 2017: Mon école mon cours d’eau à La Bastide l’Evêque (Le Bas Ségala)

L’opération “Mon école mon cours d’eau 2017” a démarré ce jeudi 4 mai, avec l’école de La Bastide l’Evêque bourg, au bord du Lézert.

Cette opération vise chaque année à faire découvrir aux élèves de primaire du bassin versant, la richesse des milieux aquatiques et l’importance de les préserver.

Ainsi, 40 demi-journées , gratuites pour les écoles, sont réservées en cette année 2017 sur le territoire, avec le concours financier de l’Agence de l’Eau Adour Garonne, du Conseil Départemental de l’Aveyron, et des adhérents au SMBV2A .

Jeudi 13 avril 2017: un tour sur l’Assou et sa zone humide à La Rouquette

Suite aux travaux réalisés dans le cadre de la tranche N°2 de travaux de restauration écologique des berges, l’Assou et le Dassou retrouvent progressivement leur dynamisme, et la zone humide ses fonctionnalités. Le site retrouve des habitats diversifiés pour accueillir une biodiversité plus riche, et attire nombre de visiteurs, promeneurs et pêcheurs.

Lundi 27 mars 2017: sensibilisation scolaires

Sortie avec les Terminale S mention biologie-écologie du lycée François Marty de Monteils, sur la thématique de la gestion intégrée illustrée au travers du bassin versant du Cassurex (Contrat territorial Serènes):

  • Travaux d’optimisation environnementale de plans d’eau
  • Nouvelle station d’épuration à La Fouillade
  • Travaux en rivière
  • Station de mesure des débits et de la thermie

 

Mercredi 22 mars 2017: prélèvements pour le réseau de mesure qualité

Ruisseau de Fontanges

En présence du prestataire Aveyron Labo et des techniciens du SMBV2A

Depuis le milieu des années 1990, 7 stations de mesure sont positionnées sur le réseau hydrographique de l’agglomération Ruthènoise : L’Aveyron à la passerelle de Pessens, l’Aveyron à Versailles, l’Aveyron en amont du pont des Balades, la Briane en amont de sa confluence avec l’Aveyron, l’Auterne aux Balquières, l’Auterne en amont de sa confluence avec l’Aveyron, le ruisseau de Fontanges aux Moutiers. Ce réseau est complété par 2 stations directement suivies par l’Agence de l’Eau Adour Garonne : l’Aveyron à la Gascarie et l’Aveyron au pont d’Ampiac.

10 prélèvements annuels sont effectués, permettant ainsi de suivre l’évolution de plusieurs paramètres physico-chimiques (oxygène dissous, matières en suspension, azote, phosphore, etc…) et biologiques (macro-invertébrés).