Actualités

En cours:

23 novembre 2019 : Nostre-Seigne – son champ d’expansion de crue a tenu ses promesses …

Les fortes précipitations (plus de 40 mm !), survenues samedi 23 novembre entre 05 et 07 heures du matin, ont pu être « stockées » temporairement sur la plaine Nostre Seigne à Onet-le-Château.

Nostre Seigne : la zone naturelle d’expansion de crue a joué parfaitement son rôle.

Le projet Nostre Seigne « Préservons et valorisons les zones naturelles d’expansions de crues » a permis de prouver le rôle essentiel « d’éponge naturelle » dévolu à la plaine des Balquières.

Cette zone humide, d’une superficie avoisinant 28 hectares, a permis de stocker d’importantes quantités d’eau pendant la crue de l’Auterne de samedi dernier, de ralentir leur déplacement vers l’aval et d’écrêter la pointe de débit.

Redonner à l’Auterne un fonctionnement naturel contribue à sécuriser les populations et permet :

  • de préserver un écosystème riche et complexe qui héberge une biodiversité remarquable ;
  • d’améliorer la qualité de l’eau ;
  • de maintenir une activité agricole durable, garante d’un entretien écologique du site.

On peut, sur la base de cet événement pluvieux d’ampleur inférieure à une crue décennale, mesurer l’utilité des dispositions prises conjointement par le Syndicat Mixte du Bassin Versant Aveyron Amont (SMBV2A), Rodez Agglomération et la commune d’Onet-le-Château.

Pour rappel, en cas de crue centennale, le site Nostre Seigne serait complètement inondé et la plateforme d’observation submergée de près de 2 mètres. Les études réalisées montrent que le débit de crue serait réduit de près de 20 %.

Il est important de rappeler que ce projet n’aurait pu voir le jour sans le soutien financier et logistique de l’Agence de l’Eau Adour Garonne, de la région Occitanie, du conseil Départemental de l’Aveyron, de Rodez Agglomération, du SMBV2A et de la commune d’Onet-le-Château.

 

Septembre 2019 – Défi déchets sur l’Espace Naturel Sensible du bois de Linars

Dans le cadre des Rendez-vous nature sur les Espaces naturels sensibles pilotés par le conseil départemental de l’Aveyron, une opération de ramassage des déchets a pu être réalisée grâce aux courageux participants.

Petit compte-rendu sur le site du Conseil Départemental de l’Aveyron:

 

Eté 2019 – Les travaux de mise en défens des berges et d’abreuvement en cours de réalisation

 

Les travaux de mise en défens des berges et aménagement de points d’abreuvement sont en cours sur les haute et basse vallée de l’Aveyron.

Les secteurs concernés sont:

  • L’Aveyron et le Verlenque sur la commune de Sévérac-d’Aveyron
  • L’Olip sur la commune de Sévérac-d’Aveyron
  • Le Cuge sur la commune de Gaillac d’Aveyron
  • La Serre sur la commune de Saint Martin de Lenne
  • L’Aveyron sur la commune de La Loubière
  • L’Alzou sur les Communes de Compolibat, Maleville et Brandonnet
  • Le ruisseau de Cantaranne sur la Commune de Privezac
  • Le Malpas sur la Commune de Villefranche de Rouergue
  • La Serène de Vabre sur les Communes de La Capelle Bleys et Le Bas Ségala
  • La Serène de Sanvensa sur la Commune de Saint-André de Najac

Ces travaux ont pour vocation de réduire l’impact du piétinement des animaux d’élevage sur le milieu aquatique (érosion, colmatage, qualité de l’eau), mais également sur l’état sanitaire des troupeaux (qualité bactériologique de l’eau d’abreuvement, problèmes d’infections des pieds,…), tout en préservant l’usage d’abreuvement direct au pré.

 

Juillet 2019 – Les débuts de la renaturation de l’Auterne à Nostre Seigne

Les travaux de renaturation de l’Auterne ont débuté en ce mois de juillet. Ils consistent en la réalisation de plusieurs aménagements qui doivent contribuer au bon fonctionnement de la zone d’expansion de crues et du cours d’eau:

– Un déflecteur, ou épi a été installé dans le lit mineur de l’Auterne. Cet aménagement permet de diversifier le courant, de reconnecter le cours d’eau avec sa nappe d’accompagnement, mais également de créer de nouveaux habitats pour la faune aquatique.

– La recharge minérale du lit mineur a pour objectifs de limiter l’incision du lit et de rehausser la lame d’eau, assurant ainsi la reconnexion entre la rivière et sa nappe d’accompagnement.

Elle contribue également à recréer un lit mineur fonctionnel:

  • en diversifiant les vitesses d’écoulement, l’envasement sera fortement réduit à long terme par effet “chasse d’eau”,
  • la capacité d’auto-épuration sera favorisée par augmentation de l’oxygénation du milieu,
  • enfin, la diversité des habitats créés permettra la recolonisation par une large biodiversité.

Ces travaux concernent dans un premier temps environ 50 mètres de cours d’eau, et ont vocation à être reproduits en amont et en aval, pour une renaturation complète de l’Auterne à moyen terme.

Un passage à gué a également été créé, afin de faciliter le pâturage de l’ensemble du site.

 

Juillet 2019 – Bassin  Versant de l’Aveyron: poursuite des enlèvements d’embâcles

L’équipe rivière est intervenue en secteur urbain sur Rodez Agglomération, pour l’enlèvement d’embâcles à risques. Les interventions se poursuivent cette semaine, à Villefranche de Rouergue.

Les surprises des photos aériennes – L’Aveyron à Belcastel, l’un des plus beaux villages de France

 

Juillet 2019 – Bassin  Versant de l’Aveyron: traitement des embâcles

L’équipe rivière est intervenue sur les embâcles problématiques au droit des ponts de ses adhérents (Communaux et intercommunaux), dans un premier temps sur la Haute vallée de l’Aveyron et en particulier sur la Serre. D’autres interventions sont programmées avant la fin du mois de juillet, sur la basse vallée et en particulier sur le secteur de Villefranche de Rouergue.

 

Juillet 2019 – Newsletter de l’Agence de l’Eau : un article sur Nostre Seigne

 

2 juillet 2019 – France Bleu Occitanie au fil de la rivière Aveyron

France Bleu Occitanie s’est intéressée à la rivière Aveyron. En réécoute en suivant le lien ci-dessous:

 

5 juillet 2019 “Mon école mon cours d’eau” avec l’école de Gourgan

Jeudi 5 juillet, les élèves de CM2 de l’école de Gourgan Rodez ont participé à l’animation du dispositif « Mon école mon cours d’eau » porté par le Syndicat mixte du bassin versant Aveyron amont (SMBV2A) sur la Briane du Monastère. Après une présentation du métier de technicien rivière par Vincent MIQUEL, les enfants ont pu découvrir l’écosystème rivière, sa dynamique, la diversité de ses habitats et leurs occupants (faune et flore) grâce aux explications de l’animateur de l’école de pêche fédérale de l’Aveyron.
De nombreux invertébrés aquatiques ont en effet été récoltés par les pêcheurs en herbe. Il y avait du choix : gammares, porte-bois, larves de libellules, ou d’éphémères, … et même des épreintes de loutre.
C’est ainsi que les enfants ont pu se rendre compte de la richesse du ruisseau, milieu tout autant fragile que surprenant de diversité.

14 juin 2019 – Nostre Seigne inauguré!

Effervescence ce vendredi 14 juin sur le site de Nostre Seigne à Onet le château. C’était l’inauguration officielle, en présence des élus et principaux partenaires techniques et financiers. En parallèle, 230 élèves de primaires ont participé tout au long de la journée à des ateliers variés en lien avec les zones humides: oiseaux, amphibiens, flore, faune aquatique et faune sauvage étaient au programme.

 

Pour rappel, ce projet vise à préserver et mettre en valeur les champs d’expansion des crues de la rivière l’Auterne, en plein cœur urbain, en contribuant au maintien du rôle hydrologique du site, en préservant les habitats et les espèces d’intérêt et en restituant l’importance des champs d’expansion de crues en zones urbaines. Il a pu bénéficier de l’appel à projets “Restaurons et valorisons les champs d’expansion de crues” porté par l’Agence de l’Eau Adour Garonne et la Région Occitanie.

C’est dans ce cadre qu’ont été réalisés: les études d’aménagements du site et l’élaboration du plan de gestion, les acquisitions foncières nécessaires pour une gestion durable, la restauration sommaire de la zone d’expansion de crues, les équipements pour la gestion par pastoralisme avec le Lycée agricole La Roque, ainsi que l’itinéraire en pontons qui sera prochainement équipé de panneaux explicatifs afin de sensibiliser le public au biotope environnant et de l’éduquer aux enjeux de préservation et de valorisation de ce patrimoine.

Nous remercions tout particulièrement l’ensemble de nos partenaires, organisés pour l’occasion en véritable réseau, sans qui le projet et cet événement n’auraient pas pu voir le jour: Agence de l’Eau Adour Garonne, Conseil Régional Occitanie, Conseil Départemental de l’Aveyron, Rodez agglomération, Onet-le-Château, l’Agricampus de La Roque, la CATZH de l’Aveyron, l’Association Arbres Haies Paysages 12,  la FDPPMA12, le CPIE du Rouergue, la LPO, la FDC12, l’Association des chasseurs à l’Arc du Rouergue, le club d’archéologie de la MJC, le Comité Départemental de Course d’Orientation,…

A moyen terme, un partenariat étroit sera maintenu avec le lycée agricole pour construire des projets pédagogiques autour des pratiques de pâturage en zone humide (qualité des fourrages, chargement, allongements des périodes de mise à l’herbe, parasitisme, …)

3 juin 2019 – Collégi’ENS: Jeanne d’Arc en visite à Maymac

Une trentaine d’élèves du collège Jeanne d’Arc (Rignac) a bénéficié ce lundi d’une visite sur l’Espace Naturel Sensible de la zone humide de Maymac. Accompagnés d’un naturaliste de Rural Concept et de la technicienne milieux aquatiques du SMBV2A, ils ont pu apprécier l’importance des zones humides dans la gestion quantitative et qualitative des cours d’eau, et découvrir une partie de la biodiversité qu’elles abritent. Cette opération collégi’ENS est portée et financée par le Conseil Départemental de l’Aveyron.

27 Mai 2019 – École de Monteils – Super-héros des rivières, vers des projets de restauration des milieux

Les élèves de l’école de Monteils ont participé au projet « Mon école mon cours d’eau”. Leur mission : évaluer la qualité de l’Assou et proposer des actions pour l’améliorer, avec l’appui de l’animateur de l’école de pêche fédérale de l’Aveyron.

 Il y avait du choix : gammares, porte-bois, larves de libellules, de diptères ou d’éphémères, …ont été récoltés par nos pêcheurs en herbe. L’analyse des différentes espèces et leur nombre a permis de conclure que l’Assou est de qualité plutôt moyenne.

C’est ainsi qu’ils ont pu proposer de sensibiliser leur entourage à la préservation des milieux aquatiques par des gestes simples (ne pas laisser couler le robinet lorsqu’on se brosse les dents, ne pas jeter ses déchets dans la nature, planter des arbres pour limiter le réchauffement de l’eau et filtrer les pollutions, …)

La technicienne de rivière en a profité pour leur expliquer les travaux d’amélioration de l’Assou prévus en fin d’été 2019 au Couderc à Monteils. Il s’agira de mettre en place des blocs et des épis végétalisés dans le lit mineur, pour permettre de redonner au ruisseau des écoulements dynamiques et diversifiés qui auront également vocation à créer des caches pour les poissons. Sur l’Assou, touché par une importante pollution en 2011, et uniformisé dans le passé par des travaux de rectification, cette action devrait favoriser l’amélioration des capacités d’accueil du milieu. Une opération identique a été réalisée en 2016, plus en amont du même ruisseau, à La Rouquette.

Ces travaux seront réalisés grâce au concours financier de l’Agence de l’Eau Adour Garonne, la Région Occitanie, le Conseil Départemental de l’Aveyron, la Communauté de Communes du Grand Villefranchois, et la Commune de Monteils.

 

Mai à Juillet 2019 – Inventaire des zones humides

L’Adasea d’Oc, dans son rôle de Cellule d’Assistance Technique Zones Humides de l’Aveyron (CATZH), procèdera de mai à juillet 2019, à l’inventaire de la partie ouest du territoire non encore couverte par un inventaire. Cela concerne une partie des Communes du territoire du Grand Villefranchois, dont la Communauté de Communes est en cours d’élaboration de son PLUi. Cet inventaire servira également à l’amélioration de la connaissance du fonctionnement du bassin versant, afin de prioriser et proposer des accompagnements techniques et/ou financiers adaptés à chaque situation.
Plus d’informations sur le blog dédié à l’inventaire des zones humides du bassin versant Aveyron amont: https://zones-humides-vallee-aveyron.jimdo.com/

Avril 2019 – Des nichoirs pour Nostre Seigne

L’équipe rivière du SMBV2A a posé 12 nichoirs fournis par le Conseil Départemental de l’Aveyron sur le site de Nostre Seigne :

– 4 nichoirs à mésanges charbonnières
– 4 nichoirs à mésanges bleues
– 4 abris à chauves souris
L’urbanisation, la modification des pratiques agricoles et la modernisation du bâti ont causé la raréfaction des sites propices à la nidification de nombreux oiseaux. La pose de nichoirs permet de compenser cette problématique en recréant des sites favorables.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 avril 2019 – Les lycéens de la Roque prennent soin de la nouvelle haie à Nostre Seigne

Ce jeudi 4 avril, le lycée de la Roque a participé à une journée dans la continuité de leur plantation de haie réalisée en mars, sur le site de Nostre Seigne. La matinée a été consacrée à une démonstration de la déchiqueteuse de l’équipe rivière.

Le BRF issu de ce broyage a ensuite été utilisé pour le paillage de la haie bocagère, avant de terminer par une visite commentée du site, de ses enjeux et des objectifs de restauration et de valorisation, par Vincent Miquel.

Un grand merci aux 45 lycéens qui ont mis la main à la pâte pour permettre à cette haie de jouer pleinement ses rôles.

21 Mars 2019 – Le bassin versant Aveyron Amont en 3 volets

Dans 3 articles intitulés “L’Eau en Aveyron”, le journal numérique “Aveyron Digital News” s’est intéressé de près au bassin versant Aveyron Amont et aux actions qui y sont menées par le SMBV2A. Retrouvez les articles en cliquant sur les liens ci-dessous.

L’eau en Aveyron (1/3). Sensibiliser et agir pour préserver « la ressource la plus précieuse »

L’eau en Aveyron (2/3). Les lycéens mettent la main à la pâte pour limiter l’érosion d’une parcelle agricole

 

15 Mars 2019 – La haie, un incroyable réservoir de biodiversité

En partenariat avec l’association Arbres Haies Paysages d’Aveyron, l’équipe rivière de Rodez Agglo – SMBV2A et une dizaine d’élèves de terminale STAV du lycée agricole de La Roque ont participé à l’implantation d’une haie champêtre sur le site de Nostre Seigne à Onet-Le-Château.

Composée de 315 plants de variétés locales (Chêne sessile, Frêne commun, Noisetier, Poirier sauvage, Érable champêtre, Cornouiller sanguin, Troène des bois, Églantier, Viorne Lantane, Prunellier) cette plantation a permis aux élèves de mieux comprendre l’utilité et l’importance de la haie, de voir les différentes étapes de la plantation, le choix des essences et leur répartition.

Les haies assurent de nombreux rôles, difficilement quantifiables d’un point de vue économique, et pourtant essentiels à l’homme et son environnement. Elle:

  • Limite les parcelles, confine et découpe l’espace qui caractérise un paysage
  • Joue un rôle de corridor écologique, zones d’abris, de nourriture, de reproduction pour de nombreux animaux et insectes
  • Enrichit la chaine alimentaire
  • Améliore la qualité et le stockage de l’eau (freine, filtre, stocke)
  • Permet de lutter contre l’érosion
  • Protège les cultures et les animaux du froid, du soleil, du vent
  • Produit du bois d’œuvre ou de chauffage, des piquets, du BRF, des fruits
  • Limite l’assèchement du sol
  • Évite la dispersion des produits de traitement phytosanitaire
  • Augmente le rendement des cultures
  • Contribue à stocker le carbone et libère de l’oxygène
  • Génère un micro-climat

Mars 2019, enlèvement d’embâcles sur la haute vallée de l’Aveyron

L’équipe rivière est intervenue sur la Haute Vallée de l’Aveyron, faisant suite à la chute d’arbres dans le lit de cours d’eau en amont immédiat de ponts des adhérents du SMBV2A. Ces travaux ont concerné l’Aveyron à Gaillac d’Aveyron et Palmas d’Aveyron, ainsi que la Serre à Coussergues. 30m³ d’embâcles ont ainsi été soustraits au lit de la rivière, réduisant le risque d’obstruction ou de dégradation des ponts communaux.

12 Mars 2019, Plantation d’une haie anti-érosive

Faisant suite au diagnostic érosion bocage dans le cadre du contrat territorial Serènes, plusieurs plantations de haies anti-érosives ont pu être effectuées chez des agriculteurs du bassin versant, en partenariat avec l’Association Arbres Haies Paysages d’Aveyron. Ce fût le cas à l’EARL des deux prats, sur la Commune de Lunac le mardi 12 mars 2019. Les techniciens du SMBV2A et de l’association sont venus prêter main forte à l’exploitant pour la plantation de 160 mètres de haie, sur une parcelle cultivée à aléa érosif fort.

Au delà de son rôle dans la préservation des sols et de la qualité de l’eau, cette haie permettra à terme de renforcer la trame verte, cordon d’accueil de la biodiversité au sein des espaces agricoles.

Mars 2019, Plus de 400 arbres plantés par l’équipe rivière pour protéger les cours d’eau.

(Érables champêtres, Aulnes glutineux, Merisiers, Tilleuls des bois, Pommiers sauvages, Érables plane, Chênes pédonculés, Charmes, Noisetiers, Poiriers sauvages, Bouleaux, Hêtres, Châtaigniers…)

Les arbres et arbustes de bord de rivière assurent un rôle essentiel pour la vie du cours d’eau :

• stabilisation et maintien des berges par les racines, pour limiter l’érosion,
• réduction de l’intensité des crues,
• création d’ombrage diffus sur le cours d’eau, permettant d’atténuer le réchauffement de l’eau en été et le développement des algues
• maintien de la biodiversité (zones d’abris, de nourriture, de reproduction pour de nombreux animaux et insectes terrestres ou aquatiques),
• interception et filtration des éléments minéraux (matières en suspension, nitrates, phosphates, produits phytosanitaires..),présents dans les eaux de ruissellement,
• préservation des paysages,

Ainsi, les arbres favorisent la biodiversité et une bonne qualité de l’eau de la rivière.

Février 2019, Nostre Seigne, une première tranche pour l’ouverture au public

Les premières fournitures sont arrivées sur le site de Nostre Seigne à Onet Le Château. L’équipe rivière met actuellement en œuvre 240 mètres linéaires de pontons bois, constituant la première partie du futur cheminement  pour la découverte du site.

Le 2 février, journée mondiale des zones humides!

Chaque année, le 2 février, la Journée mondiale des zones humides commémore la signature de la Convention de Ramsar en 1971. Profitez-en pour venir découvrir les zones humides du bassin versant Aveyron amont!

Certaines ont été restaurées et aménagées spécialement pour la visite :

  • Zone humide du Moulin de Castel à La Rouquette
  • Zone humide de Maymac à Rignac
  • Zone humide du ruisseau de Saint-Félix à Rodez
  • La zone humide de Nostre Seigne à Onet le château est en cours de restauration, afin qu’elle joue à nouveau pleinement son rôle de champ d’expansion de crue (ouverture au public prévue fin 2019).

Les zones humides, souvent comparées à des « éponges et filtres biologiques », rendent de nombreux services à l’homme :

  • Fonctionnalités hydrologiques : elles participent à la régulation des crues en constituant un frein au ruissellement, limitant ainsi la vitesse de propagation, et donc la vulnérabilité aux inondations en aval. Inversement, en période de basses eaux, les zones humides constituent des réservoirs tampons intermédiaires entre la nappe et le cours d’eau. L’hiver, la rivière et les pluies alimentent la zone humide et la nappe souterraine qui stockent l’eau. Au cours de l’été, à la période des basses eaux (étiage), la zone humide restitue l’eau stockée directement au cours d’eau.
  • Fonctionnalités biologiques : les milieux humides renferment un grand nombre d’habitats et d’espèces(faune et flore) reconnus pour leur haute valeur écologique. A noter que de nombreuses espèces ne peuvent survivre sans les zones humides, celles-ci abritant plus de 30% des plantes remarquables et menacées en France.
  • Fonctionnalités d’autoépuration : la zone humide agit comme un épurateur naturel de l’eau. La végétation joue un rôle de filtre en piégeant les matières en suspension et en absorbant les minéraux tels que les nitrates ou le phosphore.

Le pâturage en zones humides peut tout à fait répondre à un objectif de production fourragère, les prairies humides pouvant être intégrées au plan de pâturage comme les autres prairies. Certes, ces terres humides présentent un certain nombre de contraintes, mais elles offrent également des avantages. Ceux-ci sont notamment liés au caractère tardif des pics de production, qui s’inscrivent ainsi en complément des terres plus sèches, en période estivale. Pour en savoir plus…

Le SMBV2A dispose actuellement de l’inventaire des zones humides d’une grande partie de son territoire (basse vallée de l’Aveyron, Rodez Agglomération, et communes du PNRGC sur la Haute vallée de l’Aveyron). Il est prévu dans les prochaines années, de compléter cet inventaire, afin d’avoir une vision d’ensemble des zones humides à l’échelle du bassin versant.

Ces données permettent de mieux connaître le fonctionnement hydrologique du bassin, de disposer de données floristiques et faunistiques, mais également de mieux accompagner les collectivités ou exploitants dans la gestion de ces espaces fragiles.