Actualités

En cours:

  • Aides aux investissements agro-environnementaux: retrouvez ici les informations relatives à cette mesure d’accompagnement, pour laquelle selon votre situation, le SMBV2A ou la FDCUMA 12 peuvent vous apporter un appui technique et administratif
  • Plaquette du site N2000 Vallée de l’Aveyron

 

21 Mars 2019 – Le bassin versant Aveyron Amont en 3 volets

Dans 3 articles intitulés “L’Eau en Aveyron”, le journal numérique “Aveyron Digital News” s’est intéressé de près au bassin versant Aveyron Amont et aux actions qui y sont menées par le SMBV2A. Retrouvez les articles en cliquant sur les liens ci-dessous.

L’eau en Aveyron (1/3). Sensibiliser et agir pour préserver « la ressource la plus précieuse »

L’eau en Aveyron (2/3). Les lycéens mettent la main à la pâte pour limiter l’érosion d’une parcelle agricole

 

15 Mars 2019 – La haie, un incroyable réservoir de biodiversité

En partenariat avec l’association Arbres Haies Paysages d’Aveyron, l’équipe rivière de Rodez Agglo – SMBV2A et une dizaines d’élèves de terminale STAV du lycée agricole de La Roque ont participé à l’implantation d’une haie champêtre sur le site de Nostre Seigne à Onet-Le-Château.

Composée de 315 plants de variétés locales (Chêne sessile, Frêne commun, Noisetier, Poirier sauvage, Érable champêtre, Cornouiller sanguin, Troène des bois, Églantier, Viorne Lantane, Prunellier) cette plantation a permis aux élèves de mieux comprendre l’utilité et l’importance de la haie, de voir les différentes étapes de la plantation, le choix des essences et leur répartition.

Les haies assurent de nombreux rôles, difficilement quantifiables d’un point de vue économique, et pourtant essentiels à l’homme et son environnement. Elle:

  • Limite les parcelles, confine et découpe l’espace qui caractérise un paysage
  • Joue un rôle de corridor écologique, zones d’abris, de nourriture, de reproduction pour de nombreux animaux et insectes
  • Enrichit la chaine alimentaire
  • Améliore la qualité et le stockage de l’eau (freine, filtre, stocke)
  • Permet de lutter contre l’érosion
  • Protège les cultures et les animaux du froid, du soleil, du vent
  • Produit du bois d’œuvre ou de chauffage, des piquets, du BRF, des fruits
  • Limite l’assèchement du sol
  • Évite la dispersion des produits de traitement phytosanitaire
  • Augmente le rendement des cultures
  • Contribue à stocker le carbone et libère de l’oxygène
  • Génère un micro-climat

Mars 2019, enlèvement d’embâcles sur la haute vallée de l’Aveyron

L’équipe rivière est intervenue sur la Haute Vallée de l’Aveyron, faisant suite à la chute d’arbres dans le lit de cours d’eau en amont immédiat de ponts des adhérents du SMBV2A. Ces travaux ont concerné l’Aveyron à Gaillac d’Aveyron et Palmas d’Aveyron, ainsi que la Serre à Coussergues. 30m³ d’embâcles ont ainsi été soustraits au lit de la rivière, réduisant le risque d’obstruction ou de dégradation des ponts communaux.

12 Mars 2019, Plantation d’une haie anti-érosive

Faisant suite au diagnostic érosion bocage dans le cadre du contrat territorial Serènes, plusieurs plantations de haies anti-érosives ont pu être effectuées chez des agriculteurs du bassin versant, en partenariat avec l’Association Arbres Haies Paysages d’Aveyron. Ce fût le cas à l’EARL des deux prats, sur la Commune de Lunac le mardi 12 mars 2019. Les techniciens du SMBV2A et de l’association sont venus prêter main forte à l’exploitant pour la plantation de 160 mètres de haie, sur une parcelle cultivée à aléa érosif fort.

Au delà de son rôle dans la préservation des sols et de la qualité de l’eau, cette haie permettra à terme de renforcer la trame verte, cordon d’accueil de la biodiversité au sein des espaces agricoles.

Mars 2019, Plus de 400 arbres plantés par l’équipe rivière pour protéger les cours d’eau.

(Érables champêtres, Aulnes glutineux, Merisiers, Tilleuls des bois, Pommiers sauvages, Érables plane, Chênes pédonculés, Charmes, Noisetiers, Poiriers sauvages, Bouleaux, Hêtres, Châtaigniers…)

Les arbres et arbustes de bord de rivière assurent un rôle essentiel pour la vie du cours d’eau :

• stabilisation et maintien des berges par les racines, pour limiter l’érosion,
• réduction de l’intensité des crues,
• création d’ombrage diffus sur le cours d’eau, permettant d’atténuer le réchauffement de l’eau en été et le développement des algues
• maintien de la biodiversité (zones d’abris, de nourriture, de reproduction pour de nombreux animaux et insectes terrestres ou aquatiques),
• interception et filtration des éléments minéraux (matières en suspension, nitrates, phosphates, produits phytosanitaires..),présents dans les eaux de ruissellement,
• préservation des paysages,

Ainsi, les arbres favorisent la biodiversité et une bonne qualité de l’eau de la rivière.

Février 2019, Nostre Seigne, une première tranche pour l’ouverture au public

Les premières fournitures sont arrivées sur le site de Nostre Seigne à Onet Le Château. L’équipe rivière met actuellement en œuvre 240 mètres linéaires de pontons bois, constituant la première partie du futur cheminement  pour la découverte du site.

Le 2 février, journée mondiale des zones humides!

Chaque année, le 2 février, la Journée mondiale des zones humides commémore la signature de la Convention de Ramsar en 1971. Profitez-en pour venir découvrir les zones humides du bassin versant Aveyron amont!

Certaines ont été restaurées et aménagées spécialement pour la visite :

  • Zone humide du Moulin de Castel à La Rouquette
  • Zone humide de Maymac à Rignac
  • Zone humide du ruisseau de Saint-Félix à Rodez
  • La zone humide de Nostre Seigne à Onet le château est en cours de restauration, afin qu’elle joue à nouveau pleinement son rôle de champ d’expansion de crue (ouverture au public prévue fin 2019).

Les zones humides, souvent comparées à des « éponges et filtres biologiques », rendent de nombreux services à l’homme :

  • Fonctionnalités hydrologiques : elles participent à la régulation des crues en constituant un frein au ruissellement, limitant ainsi la vitesse de propagation, et donc la vulnérabilité aux inondations en aval. Inversement, en période de basses eaux, les zones humides constituent des réservoirs tampons intermédiaires entre la nappe et le cours d’eau. L’hiver, la rivière et les pluies alimentent la zone humide et la nappe souterraine qui stockent l’eau. Au cours de l’été, à la période des basses eaux (étiage), la zone humide restitue l’eau stockée directement au cours d’eau.
  • Fonctionnalités biologiques : les milieux humides renferment un grand nombre d’habitats et d’espèces(faune et flore) reconnus pour leur haute valeur écologique. A noter que de nombreuses espèces ne peuvent survivre sans les zones humides, celles-ci abritant plus de 30% des plantes remarquables et menacées en France.
  • Fonctionnalités d’autoépuration : la zone humide agit comme un épurateur naturel de l’eau. La végétation joue un rôle de filtre en piégeant les matières en suspension et en absorbant les minéraux tels que les nitrates ou le phosphore.

Le pâturage en zones humides peut tout à fait répondre à un objectif de production fourragère, les prairies humides pouvant être intégrées au plan de pâturage comme les autres prairies. Certes, ces terres humides présentent un certain nombre de contraintes, mais elles offrent également des avantages. Ceux-ci sont notamment liés au caractère tardif des pics de production, qui s’inscrivent ainsi en complément des terres plus sèches, en période estivale. Pour en savoir plus…

Le SMBV2A dispose actuellement de l’inventaire des zones humides d’une grande partie de son territoire (basse vallée de l’Aveyron, Rodez Agglomération, et communes du PNRGC sur la Haute vallée de l’Aveyron). Il est prévu dans les prochaines années, de compléter cet inventaire, afin d’avoir une vision d’ensemble des zones humides à l’échelle du bassin versant.

Ces données permettent de mieux connaître le fonctionnement hydrologique du bassin, de disposer de données floristiques et faunistiques, mais également de mieux accompagner les collectivités ou exploitants dans la gestion de ces espaces fragiles.