Actions transversales

Étude “Zéro Pesticides” sur des communes du bassin versant Aveyron Amont, menée fin 2017

La Loi n° 2014-110 du 6 février 2014, dite « Labbé », interdit depuis le 1er janvier 2017, l’utilisation des produits phytosanitaires dans les espaces verts, forêts ou promenades accessibles ou ouverts au public gérés par les collectivités. Des solutions alternatives doivent par conséquent être mises en place.

C’est dans ce contexte que le Syndicat Mixte du bassin Versant Aveyron Amont, dans le cadre de sa mission d’appui technique, a souhaité proposer à ses collectivités adhérentes, une opération groupée visant à établir leurs plans de désherbage, nécessaires à la gestion des espaces publics.

Le CPIE du Rouergue a été choisi pour accompagner les collectivités dans cette démarche qui consiste à :

  • réaliser un état des lieux-diagnostic des pratiques de la commune en matière d’entretien des espaces ouverts au public dont elle a la gestion,
  • proposer, au sein d’un plan d’actions global, des solutions alternatives au désherbage chimique, selon les espaces à gérer et les moyens techniques et humains qui lui sont propres, dans un objectif d’atteinte du “Zéro Pesticides”.

Cette étude, financée à 70% par l’Agence de l’Eau Adour Garonne, a pour objectifs de :

  • Réduire les pollutions liées aux pesticides sur l’environnement et plus particulièrement sur la ressource en eau et les milieux aquatiques,

  • Préserver la santé publique au sens large : pour les usagers des espaces publics, et pour les agents territoriaux en charge de leur entretien,

  • Faciliter la mise en place des pratiques alternatives pour l’entretien des espaces visant à supprimer l’usage des pesticides.

    Les Communes de Baraqueville, Belcastel, Palmas d’Aveyron, Le Bas Ségala, La Fouillade, La Rouquette, Lunac, Maleville, Mayran, Moyrazès, Najac, Sanvensa, Le Monastère et Sainte-Radegonde bénéficient de cette opération, à l’issue de laquelle des projets de financement de matériel alternatif pourront être étudiés dans le cas du passage au “Zéro Pesticide strict” (y compris sur les espaces dérogatoires définis par la Loi Labbé).

    D’autres collectivités du bassin versant Aveyron Amont avaient déjà engagé les démarches individuellement.

En parallèle, des actions de communication grand public seront proposées au printemps 2018, en vue de sensibiliser la population et de favoriser l’acceptation de la végétation “indésirable”, au profit de la santé de tous, et de la préservation des milieux aquatiques.

Mercredi 22 mars 2017: prélèvements pour le réseau de mesure qualité

Ruisseau de Fontanges

En présence du prestataire Aveyron Labo et des techniciens du SMBV2A

Depuis le milieu des années 1990, 7 stations de mesure sont positionnées sur le réseau hydrographique de l’agglomération Ruthènoise : L’Aveyron à la passerelle de Pessens, l’Aveyron à Versailles, l’Aveyron en amont du pont des Balades, la Briane en amont de sa confluence avec l’Aveyron, l’Auterne aux Balquières, l’Auterne en amont de sa confluence avec l’Aveyron, le ruisseau de Fontanges aux Moutiers. Ce réseau est complété par 2 stations directement suivies par l’Agence de l’Eau Adour Garonne : l’Aveyron à la Gascarie et l’Aveyron au pont d’Ampiac.

10 prélèvements annuels sont effectués, permettant ainsi de suivre l’évolution de plusieurs paramètres physico-chimiques (oxygène dissous, matières en suspension, azote, phosphore, etc…) et biologiques (macro-invertébrés).